L’alcool fait partie intégrante de la vie de beaucoup de personnes, sportives comme non sportives. Seulement, malheureusement, pour le pratiquant de musculation qui a l’habitude de boire son verre de vin au repas ou encore pour l’étudiant qui se met des cuites tous les week ends, il peut entraîner de nombreuses conséquences négatives sur leur progression. C’est pourquoi nous allons voir dans quelles circonstances vous pouvez boire de l’alcool, et quels sont ses effets sur votre corps en musculation.

alcool en musculation

L’alcool en musculation : les conséquences sur votre corps

L’alcool joue sur vos hormones

Sachez que l’alcool a pour conséquence de faire baisser le taux de testostérone présent dans votre corps. Or, il s’agit d’une hormone anabolisante, c’est à dire qu’elle permet de créer du muscle.

Ainsi, cette baisse de testostérone ralentit votre prise de muscle. Seulement elle n’est pas la seule hormone concernée par la consommation d’alcool en musculation. En effet, le cortisol, plus communément appelé “hormone du stress”, augmente dans votre corps lorsque vous buvez. Il s’agit d’une hormone catabolisante, donc de destruction du muscle.

Plus d’informations sur le stress en musculation ici

L’alcool diminue la synthèse protéique

La synthèse protéique correspond vulgairement à la production de protéines dans votre corps. Ainsi,ce processus va déterminer le taux de protéines assimilé par votre organisme. Or, les protéines sont essentielles à la création de vos muscles.

En effet, elles interviennent notamment dans la phase de récupération (reconstruction du muscle), que l’alcool va donc compromettre.

Plus d’informations sur le rôle des protéines en musculation ici

L’alcool en musculation : un problème pour la perte de gras

S’il s’agit l’un des problèmes les plus célèbres de la consommation d’alcool régulière, il n’en est pas moins l’un des plus compromettant. En effet, les pratiquants de musculation en période de sèche peuvent très affligés par ce phénomène.

La consommation d’alcool en musculation empêche donc de perdre du gras. Cela s’explique par le fait que le foie, pour se débarrasser de l’alcool qu’il contient, va devoir sécréter de l’acétate. Or cette molécule diminue l’oxydation des lipides. En d’autres termes, lorsque vous buvez, vous empêchez votre corps de brûler vos graisses.

Ainsi, l’alcool va dans le sens contraire de vos objectifs si vous êtes en période de sèche (d’autant plus que vous pouvez le diluer dans des sodas). Par ailleurs, on comprend que l’alcool est moins compromettant si vous êtes en période de prise de masse.

L’alcool et les lendemains de cuite en musculation

Si vous faites partie des pratiquants de musculation qui aiment profiter des week end pour boire sans trop de modération, vous n’êtes pas sans savoir que les lendemains de soirées arrosées ne sont pas propices à la musculation.

D’une part, le lendemain d’une cuite, vous n’avez pas l’appétit. Ainsi, manger un petit-déjeuner peut devenir très compliqué. Cela ne serait pas si problématique si vous vous rattrapiez dans la journée, mais souvent, cela n’est pas le cas. En effet, vous vous sentez barbouillé et ressentez une absence totale de faim.

D’autre part, vous êtes trop fatigués pour vous rendre à la salle de musculation. Ainsi, si votre programme prévoit que vous avez muscu le lendemain, il y a de fortes chances pour que vous ne vous y rendiez pas. Premièrement, la baisse d’énergie liée à l’alcool vous retire toute motivation, mais en plus, vous risqueriez de vous blesser.


Ainsi, l’alcool est négatif pour votre progression en musculation, c’est malheureusement un fait. Ceci est encore plus le cas en période de sèche, cette dernière devenant bien plus difficile si de l’alcool est régulièrement consommé. La prise d’alcool régulière est donc très fortement déconseillée pour vous si vous êtes dans ce cas, mais peut cependant être très occasionnelle.

D’autre part, si vous êtes en prise de masse, la consommation d’alcool sera négative, mais si elle est modérée, vous ne devriez pas être trop ralenti par ses effets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaire !
Veuillez entrer votre nom