Bien choisir ses exercices est très important pour votre progression en musculation. Ceux-ci sont séparés en 2 catégories distinctes : les exercices poly-articulaires ou les exercices d’isolation. Ils jouent chacun un rôle, mais il se peut que vous ne sachiez pas lesquels choisir en fonction de vos objectifs et de votre niveau.

Exercices poly-articulaires ou d’isolation

Exercices poly-articulaires ou d’isolation : définitions

Avant toute chose, vous devez bien comprendre à quoi correspondent ces termes.

D’une part, les exercices poly-articulaires sont les gros exercices de musculation. Comme leur nom l’indique, il s’agit d’exercices qui sollicitent plusieurs articulations de votre corps durant le mouvement. Parmi eux, on peut citer l’incontournable développé couché, ou vous utilisez vos coudes et vos épaules.

D’autre part, les exercices d’isolation sont ceux qui vont concentrer vos efforts sur un seul  muscle ou un seul faisceau. Ils ont pour particularité de ne solliciter qu’une articulation de votre corps. Les exercices de curl ou encore de kickback en sont de bons exemples.

Quelles sont les conséquences de chacun de ces types d’exercices sur votre progression ?

Les exercices poly articulaires

Pour commencer, sachez que les exercices poly-articulaires vous permettent de travailler plus de muscles d’un coup. En effet, en un seul et même exercice, vous pouvez muscler un grand nombre de muscles. Les tractions par exemples permettent de muscler vos dorsaux, vos épaules, vos trapezes ou encore vos biceps.

Grâce à cela, vous pourrez en outre mettre plus de poids sur vos exercices. Cela aura pour conséquence de vous faire progresser plus rapidement, autant en prise de muscle qu’en prise de force.

Ainsi, les exercices de base peuvent se suffir à eux-même,vu qu’il s’agit d’exercices très complets. Ils permettent de muscler un grand nombre de muscles de manière très efficace. Si vous débutez, ils vous suffiront alors à coup sûr, mais au bout de quelques mois, ajouter des exercices d’isolation semble très intéressant pour vous…

Les exercices d’isolation

Ces exercices demandent moins d’énergie. On pourrait alors les qualifier de plus faciles, même s’ils doivent être réalisés avec beaucoup de précision cependant.

Effectuer des exercices d’isolation en plus des exercices poly-articulaires va avoir pour effet de travailler vos muscles sous plusieurs angles. D’autre part, ces exercices sont essentiels pour harmoniser votre corps.

En effet, il arrive très souvent que des pratiquants de musculation remarquent des retards au niveau d’un muscle par rapport à un autre. Dans ce cas là, ils doivent réaliser des exercices d’isolation pour rattraper ces retards.

Exercices poly articulaires ou exercices d’isolation ?

Ainsi, votre choix doit être clair, et il dépend de votre niveau.

Si vous êtes débutant, les exercices poly-articulaires sont suffisants pour vous. Intégrez alors dans votre programme développés-couchés, tractions, squats ou encore développé haltères épaules.

Au bout de quelques mois d’expériences, commencez à intégrer des exercices d’isolation à votre programme, toujours en gardant vos exercices poly-articulaires au coeur de vos séances. En effet, ils vont vous permettre de continuer à choquer un muscle précis lorsque vous n’avez plus assez d’énergie pour réaliser un exercice de base. Ils vont en outre permettre de favoriser une meilleurs harmonie de vos muscles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaire !
Veuillez entrer votre nom